Le Pays se dote d'un outil d'aide à la décision : La charte paysagère

Outil de connaissance des paysages, pour faire partager les valeurs et les éléments qui fondent l'identité des différents paysages du Pays, la charte permet d'identifier les actions prioritaires et les modalités de leur mise en œuvre, de guider les maîtres d'ouvrages publics ou privés, d'enrichir les autres politiques (habitat, tourisme, urbanisme économie, environnement...) et d'assurer une continuité et une cohérence des actions sur le territoire.

Le pays Sud Charente se distingue des autres territoires régionaux par la qualité et la diversité de ses paysages : Petite Champagne, Landes Brossacaises et Montmorélien q ui en font un des territoires les plus attrayants sur le plan du cadre de vie.

Télécharger le document complet

Tome 1 

Tome 2

(fichier lourd, comptez plusieurs minutes pour le téléchargement)

Carte enjeux paysagers

Tome 3

Tome 3 Livre i

Tome 3 Livre II

Tome 3 Livre III

Tome 3 Livre IV

Tome 3 Livre V

Tome 3 Livre VI

1/ Contexte du projet :

Suite à de nombreuses actions de sensibilisation, de formation, de communication mises en place sur le territoire :

  • guide réalisé avec le CAUE en 2001,

  • sessions de sensibilisation et de formation des élus à la prise en compte des paysages dans l’élaboration des documents d’urbanismes avec le Conseil de développement en 2005 et 2006,

  • exposition et rapport d’étude réalisé par une promotion d’étudiants de l’Ecole du paysage de Bordeaux entre avril et juin 2008

les élus ont souhaité poursuivre et finaliser le diagnostic et les propositions de préconisations à l’échelle du pays tout en exploitant et valorisant les travaux déjà menés, et de doter d’un document cadre d’aide à la décision.

Le Syndicat mixte du Pays Sud Charente s’est alors lancé dans la réalisation d’une Charte paysagère en janvier 2009.

 

2/ Objet la Charte paysagère :

La Charte paysagère est un outil introduit la loi paysage de 1993. Elle vise à :

  • se doter d'un outil de connaissance des paysages pour faire partager les valeurs, les éléments qui fondent l'identité des différents paysages du Pays,

  • identifier les actions prioritaires à conduire et les modalités de leur mise en œuvre

  • guider les maîtres d'ouvrage publics ou privés pour une prise en compte du paysage et de ses caractéristiques dans leurs projets d'aménagement et de développement,

  • contribuer à enrichir les autres politiques du territoire dans les domaines de l'habitat, du tourisme, de l'environnement, de l'économie, de l'urbanisme…

  • permettre un engagement des différents acteurs pour assurer une continuité et une cohérence de l'action sur le territoire

En Sud Charente, la Charte paysagère a permis aux acteurs concernés de se mobiliser pour :

  • mieux connaître et partager le diagnostic des paysages

  • identifier des enjeux et des orientations en matière de qualité paysagère,

  • définir des préconisations,

  • proposer un programme d’actions d’animation et de communication pour faire vivre la charte.

 

3/ Organisation mise en place pour le projet :

Maîtrise d’ouvrage : Syndicat mixte du Pays Sud Charente

  • Choix du groupement de Bureaux d’études

  • Pilotage politique et administratif du projet

  • Coordination, suivi et validation des étapes du travail menées par le groupement de bureaux d’études.

  • Organisation des réunions de comité technique, comités de pilotage, ateliers thématiques et des réunions publiques.

  • Communication auprès de la presse.

Assistance technique à la maîtrise d’ouvrage :
Conservatoire Régional des Espaces naturels (antenne paysage)

  • Aide à la conduite de la procédure d’élaboration de la Charte (phase dite d’étude),

  • Apport d’expertise sur la prise en compte du paysage sur le territoire, et si besoin sur des problématiques de gestion d’espaces naturels au sein du Pays.

Maîtrise d’oeuvre : groupement de bureaux d’études URBAN’HYMNS/OMEGA :

  • Organisation des RV individuels et des réunions techniques

  • Animation des comités de pilotage, des ateliers thématiques et des réunions publiques

  • Elaboration des documents d’étape et finaux : travail de terrain, élaboration de dessins, collecte et traitements des données statistiques et cartographiques, rédaction des rapports, prise de photos…

Un comité de pilotage a été mis en place. Il a eu pour rôle de valider les différentes étapes de la démarche et se composait de tous les acteurs concernés :

- les 5 Communautés de Communes : 3B, pays de Chalais, Montmorélien, pays d’Aubeterre, Blanzacais,

- le Conseil Général de la Charente,

- le Conseil Régional de Poitou-Charentes,

- l’ADISC,

- la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement du Poitou-Charentes,

- la Direction Départementale des Territoires de la Charente (Service urbanisme)

- le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine, Architecte des Bâtiments de France,

- le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes,

- le Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement,

- Charente Nature,

- le Centre Régional de la Propriété Forestière,

- l’Association pour la mise en valeur des forêts du Sud Charente,

- les Chambres consulaires (Chambre d’Agriculture, Chambre des Métiers, Chambre de Commerce et d’Industrie),

- les Syndicats Intercommunaux d’aménagement hydraulique du Né et de la Tude,

- l’association Prom’haies,

- Maisons Paysannes de Charente,

- le Pôle Touristique du Sud Charente,

- le Conseil de développement.

Des ateliers thématiques ouverts à tous les types d’acteurs (élus, professionnels, associations, experts et habitants intéressés) se sont réunis durant la phase diagnostic.

Le Bureau et le Comité syndical du Pays ont été régulièrement informés des phases d’avancement du projet.


4/ Calendrier suivi pour la réalisation du projet :

Phase 1 : février à septembre 2009 : connaissance et diagnostic des paysages

Phase 2 : octobre 2009 à janvier 2010 : identification des enjeux et des orientations en matière de qualité paysagère

Phase 3 : février 2010 à juillet 2010 : élaboration des fiches conseils et fiches outils.

Phase 4 : Août à décembre 2010 : élaboration d’un programme d’actions d’animation et de communication, relecture et finalisation des documents.

 

Janvier 2009 : Premier comité de pilotage :

Présentation et validation des objectifs, de la méthodologie et du calendrier de travail, et choix de travailler pendant la phase diagnostic sur les 3 principales entités paysagères :

  • paysages de landes et de bois,

  • paysages de la vigne,

  • paysages de collines et de vallées.

Février à juin 2009 : Diagnostic des paysages

Exploitation des données, travail de terrain, rencontres d’acteurs…

Début juillet 2009 : Ateliers thématiques par entité paysagère

Objet : Partage et appropriation des éléments de diagnostic.

Septembre 2009 : Second comité de pilotage :

Mise en évidence des atouts et des handicaps :

  • un cadre de vie préservé porteur d’une image de la ruralité

  • une diversité des paysages et des ambiances

  • un patrimoine riche et diversifié

  • un positionnement géographique favorable

  • une bonne accessibilité depuis les axes de transport : perspectives démographique et économique

Mais :

  • l’absence de programmes de planification territoriale pour compléter la stratégie de compétitivité des grands pôles urbains proches

  • la sous utilisation des outils de maîtrise de l’urbanisation

  • la recherche de compétitivité des pratiques agricoles, sylvicoles et viticoles parfois en contradiction avec les enjeux paysagers

  • le risque de fracture physique et psychologique de la LGV SEA.

Identification des enjeux

Validation des grands axes stratégiques

Octobre 2009 :

Intervention du bureau d’études en comité syndical, puis organisation de 3 réunions publiques : présentation du diagnostic.

Novembre 2009 à février 2010 :

Identification des enjeux et des orientations en matière de qualité paysagère.

Mars 2010 : Réunion d’information et de sensibilisation des élus sur les documents d’urbanismes

Avril à juin 2010 : 4 Réunions du comité de pilotage pour élaborer et valider les fiches conseils et fiches outils.

Septembre 2010 : Intervention du bureau d’études en comité syndical :

Présentation des fiches conseils et fiches outils, et sensibilisation des élus sur la nécessité de prévoir une animation et une communication de la charte.

Octobre 2010 à Décembre 2010 :

Elaboration et validation d’un programme d’actions d’animation et de communication de la charte.

 

5/ Résultats atteints :

Le document final de la Charte paysagère prend la forme d’un document en 3 tomes :

  • une notice de présentation,

  • un document diagnostic/enjeux des paysages,

  • un recueil de fiches conseils, dont l’objet est de donner des clés aux aménageurs, collectivités, entreprises, ou simples particuliers pour prendre les bonnes décisions, et de fiches outils, et de propositions d’actions d’animation et de communication.


 

 

 



Les partenaires :

Réalisation : Oh My Web - Agence web Bordeaux