Découverte des saveurs et de l'équilibre alimentaire pour quelques enfants du Sud Charente

Quelques classes du Sud Charente ont goûté à l'éducation alimentaire


Dans le cadre du projet territorial de santé, le Pays accompagne des actions qui favorisent une alimentation équilibrée et de proximité. La sensibilisation et l'information des personnes sur ces sujets font partie des actions possibles. Pour développer cette thématique, nous avons accueilli Clarisse BOIS en stage de BTS diététique pour réaliser des actions pédagogiques dans les Ecoles du Sud Charente. Ce stage a été réalisé au Pays Sud Charente du 22 février au 19 mars 2010. L'Inspection Académique et le Pays Sud Charente ont retenus 6 classes de cycle 2 (GS/CP/CE1) du Sud Charente pour réaliser des interventions de qualité, dans le cadre de ce stage d'un mois :
Brossac GS et PS, Passirac CP et CE1, Aubeterre GS et CE1, Laprade CP et CE2, Chalais GS, Chalais CP.

Une série de 5 interventions - ateliers ont été réalisés auprès des enfants :

 1/ Classement des aliments en familles : travail en groupe

o    Classement selon les critères des élèves
o    Présentation du classement institutionnel
o    Elaboration de 8 panneaux de familles et affichage

Ce travail a été riche en discussions et en confrontations de représentations.

 2/ Classement des aliments en familles : travail individuel

Association de dessins d’aliments, du code couleur, du nom de famille et de l’image symbole du rôle nutritionnel.

Cet atelier a permis de renforcer les connaissances acquises précédemment et chaque élève a travaillé sur les 8 groupes d’aliments. De plus, chaque groupe a été relié à un intérêt nutritionnel principal. Les élèves pouvaient se référer au travail collectif sur panneaux
Ce travail individuel plus difficile en maternelle, a été adapté en MS et GS : Association du dessin du groupe d’aliments et du code couleur uniquement. Plus tard, l’enseignant peut y revenir et faire coller en face une image d’aliment en exemple.

Les élèves peuvent se référer aux 8 panneaux collectifs pour retrouver le code couleur de chaque famille et compléter une fiche de synthèse individuelle.

 

3/ Composition d’un petit-déjeuner équilibré : travail individuel

Recueil de la composition du petit-déjeuner du matin même, association du code couleur, discussion collective sur la notion d’équilibre, composition d’un petit-déjeuner équilibré à prendre le lendemain.

Recueil de la composition du petit-déjeuner du matin même, association du code couleur, discussion collective sur la notion d’équilibre, composition d’un petit-déjeuner équilibré à prendre le lendemain.

Les supports ont été différents en fonction des niveaux : images d’aliments à découper et coller en MS, GS, CP ou questionnaire écrit pour CE1 et CE2.


Ce travail a permis de recenser les élèves ne mangeant pas le matin et d’engager une discussion personnalisée avec eux, au cours de la séance. Si les céréales et les produits laitiers sont dans l’ensemble bien représentés au petit-déjeuner, les produits sucrés sont parfois trop nombreux sur
un même petit-déjeuner, les fruits trop souvent absents. Réinvestissement des connaissances apprises les fois d’avant, ce travail est aussi une prise de conscience des comportements et un engagement à augmenter sa consommation de fruits et légumes.

 

4/ Reconnaissance des 4 principaux goûts à partir des fruits et légumes

o    Perception des 4 goûts avec 4 boissons : amère, acide, salée, sucrée.
o    Classement de végétaux crus sur une croix des saveurs disposée au centre de la classe.
Dans la première partie de cet atelier expérimental, les élèves devaient préciser la partie de la bouche concernée par la perception de chaque goût, en buvant quatre boissons.

  

Dans la seconde partie, ils devaient classer une vingtaine d’aliments selon les 4 goûts. Chaque élève était invité à voter à main levée pour donner sa perception gustative en précisant la partie de la bouche stimulée par l’aliment.


La distinction entre l’acide et l’amer n’est pas bien, voire pas du tout, connue par les enfants et cet atelier leur a permis de faire cette différence. Certains aliments pouvaient être classés dans plusieurs branches de la croix (acide et salé, sucré et amer…).
Cet atelier a beaucoup plu aux élèves et tous (à une exception près) ont joué le jeu de goûter des aliments connus ou inconnus, aimés ou habituellement peu aimés.
Les enfants sont toujours restés libres bien sûr de refuser de goûter un aliment particulièrement détesté. Mais les véritables aversions étaient rares et ils ont été curieux des aliments jamais encore goûtés.

       
 

 5/ « Opération Petit-déjeuner » (Brossac, Passirac, Aubeterre, Laprade) ou « Opération Goûter » (Chalais GS et Chalais CP)

Composition du petit-déjeuner :

o    Chocolat chaud au lait de Baignes ou lait nature
o    Pain de farine de blé AB de Brossac
o    Pain d’épices à la farine de blé AB et miel locaux
o    Beurre de baratte
o    Miel de biodiversité d’origine locale
o    Brochette de fruits des vergers de Reignac : à la pomme    
      Fuji, Belchard et au kiwi.
o    Eau


Composition du goûter :

o    Pain de farine de blé local et AB, aux raisins secs
o    Pomme Fuji, Belchard, Golden en quartiers
o    Eau

Petits-déjeuners des élèves, en présence des parents.


Les producteurs de lait se sont déplacés pour présenter leur produit.


Les parents sont venus nombreux au petit-déjeuner et ont posé des questions sur l’alimentation de leurs enfants. Une plaquette élaborée pour l’occasion : «  Petit-déjeuner et goûter, 2 moments riches en sentiments, à colorer avec les fruits » leur a été remis ainsi que des guides nutrition

à destination de parents d'enfants, édités par l’INPES.

Conclusion :

Cette opération a été un succès et mériterait d'être étendu aux autres écoles maternelles et primaires du Sud Charente afin de faire partager ces ateliers à d'autres enfants. C'est pourquoi, nous vous invitons à nous donner votre avis ou à participer au montage du projet.



Les partenaires :

Réalisation : Oh My Web - Agence web Bordeaux